mardi 15 août 2017

Encore une de plus ... à ne pas oublier !!!!

Cette fois encore, ce dimanche 13 Août,
la tendance est à la fête, à la principauté du Gave.
Après trois jours de report météorologique,
et de mise en sommeil des énergies, il est venu le temps de les libérer.
Elles n'attendaient qu'un signal pour se débrider
et éclater dans la joie et la bonne humeur.
Et la "cotation Triple A" de la principauté
s'est trouvée encore une fois confirmée et approuvée.
Je rappelle pour les non-initiés :
Aucun rapport avec les cotations bancaires et financières,
bien que cela n'ait pas de prix ...
Triple A = Accueil, Amitié, Ambiance.

La convivialité d'un apéro de qualité

La joie se lit sur les visages

Après Père Gontran, il y a quelques temps déjà, 
une autre personnalité ecclésiastique de renom s'est arrêtée en Principauté du Gave. 
En ces temps de pèlerinage, une visite de marque, Soeur Marie de la Guillaumette,
nous a honoré de sa présence, nous a pardonné nos péchés,
et a béni les nombreuses hosties noix de coco,
gracieusement offertes par Françoise et
partagées entre les fidèles présents.

Elle a réalisé quelques confessions bien nécessaires, pour certains.
Vous admirerez aussi, l'élégance des chaussures ecclésiastiques,
non admises pour le cycle liturgique (vélo de Monsieur le Curé)
pour des raisons de sécurité.

Non non non, finies les confessions ! le créneau horaire est terminé.
Jo, à l'arrière plan, et Loulou, en béret rouge,
sont bien désolés de n'avoir pu soulager leur conscience.

Merci mon Dieu, 22 confessions, 14 bénédictions,
les affaires sont prospères.

Tout le monde est à l'apéro, mais, le croirez-vous,
Soeur marie de la Guillaumette est à l'eau.
c'est surement vrai car la cornette n'est pas (encore) de travers.

Premier intermède.

Philomène est de sortie, avec l'autorisation du Président.
Soeur Marie, ne regardez pas ces images impies.

Le challenge chronométré du jour, 
consistait à enfiler un bas de contention
sur la frêle guibole de Philomène,
et de l'attacher sur le porte jarretelles.
Vous remarquerez la dextérité et l'application de Jean-Marie et Philippe,
qui nous ont déclaré, hors micro, qu'ils allaient beaucoup plus vite à les enlever !!!
Comprenne qui pourra !!

Loulou, en plus de sa charge de Premier Ministre,
cumule avec celle de Maître Chauffeur,

emploi fictif ou pas ????

Il est efficacement secondé par Gérard, notre garde-champêtre.

Divine piperade est arrivée sur le podium, et sera servie par la divine prêtresse de ces lieux

Le remplissage des assiettes se réalise selon les appétits.

Loulou 1er, infatigable, toujours aux pincettes.

Revenez, revenez, il en reste !!
La piperade en veux-tu en voilà !
Refais moi en, chérie, de la piperade.

Une bien belle et bonne tablée !

A droite comme à gauche, les assiettes sont autant remplies que les verres

"Toutes ces brebis qui pèchent par gourmandise, pardonnez leur, Seigneur"

"Chut, chut, chut ... j'en ai repris 2 fois !!!"

"C'est bien meilleur que les nourritures célestes"

Un autre ministre, Marc de Carnac, ministre de la santé, entouré des "gens du Nord",
vous savez bien, ceux qui ont dans le coeur,
le soleil qu'ils n'ont pas dehors.

Encore un ministre, Didier, ministre des sports, en traitement médical chez Marc de Carnac,
pour une tendinite chronique du coude droit,
mais résolument optimiste, et adepte de la positive attitude du verre plein.
Notez bien que le pieu dans la tête n'a rien à voir avec les soins.

D'autres voudraient bien positiver aussi,
mais comment faire avec un verre vide !!!
n'est-ce pas Philippe ?

Autre intermède : Une apparition,
Le vicomte André de la rive du Gave.
A notre grande surprise, il nous apporta
LA LUMIERE.
Remarquez dans sa main droite magique
(et pourtant il est gaucher)
cette lumière, digne des plus belles apparitions divines.
Nouvel intermède
Adaptation de la célèbre fable de Jean de la Fontaine

LE CORBEAU ET LE RENARD 
avec plusieurs versions.

Un "Zacky Corbeau" sur son arbre perché

Un "Loulou renard" par l'odeur alléché ...

Version portugaiche avec Françoise ...

Version Chti avec Thierry, dit Bozo le clown, depuis l'an dernier

Version Patois béarnais avec Danielou

Puis place à la musique, qui, avec l'aide du Vicomte, 
a réussi à faire lever tout le monde,
et à l'entraîner dans une farandole endiablée.



On remarque Françoise et son chevalier servant qui adorent se travestir (Surtout Jo !!!)



Beethoven (c'est le chien) ne reconnaissait même plus son maître.
Il a fallu le calmer ...le chien, pas le maître, pauvre bête, le chien bien sûr. 

C'est difficile pour un chien d'avoir un tel maître !


.
Après les dernières notes de musique, 
et une fois les lumières éteintes,
les joyeux fêtards sont repartis vers un repos bien mérité,
non sans jurer, fourbus, mais contents
qu'ils recommenceront, quand même,
la prochaine fois.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'oubliez pas de signer votre commentaire. Merci.