Blog Officiel de l'Association "LES PLATANES" du Camping du Gave - Sauveterre de Béarn.
Les Infos - Les coups de cœur - Peut-être même des coups de gueule, on ne sait jamais - Le camping et son environnement, son équipe et ses résidents, les bons moments comme les plus difficiles.

Il était une fois ... des trésors ... sur une carte ...

Quelques clichés ... 
de quelques uns de nos trésors.

On aperçoit parfois le camping,
et bien d'autres endroits connus.









































Capture d'un saumon en direct ... ça date de mai 2014 ...

 Cette vidéo figure dans votre blog depuis 2014.

Elle est disponible sur le côté droit du blog
dans "Les pages à ne pas manquer"
ou en cliquant sur le lien ci-dessous,
et s'intitule ...


Toujours un grand moment ...

A apprécier 
et à commenter 
si le cœur vous en dit ...

Quand ça veut ... ça veut !!!!

(Les toutes dernières nouvelles ... )
On pourra dire
 "On y était !!!"
"On a vu !!!"
C'était hier, 8 mai, vers 9 h 50,
un bruit commence à courir dans le camping ...
s'amplifie de minute en minute ...
puis explose à nos oreilles.
On entend :
"Rendez-vous à l'accueil !"
Et nous avons assisté à la présentation d'un trophée de taille.

Ah NON ... ça c'est une erreur !!!
Pardonnez-moi !!!

Voilà les bonnes photos ...
Eh oui ... Il y a les amateurs et les vrais pros !


Non, mais c'est rien, c'est un tout petit, (4,7 kgs - 78 cm)
Vous verrez le prochain ...




Si Si c'est bien moi qui l'ai dompté !

Eh oui, eh bien on fera mieux la prochaine fois !
 

Dépêchez-vous, les photographes ... c'est quand même lourd ...!



Bravo à notre JO ...
On participe à sa joie.
C'est un sacré "Gaillard" quand même.

Les Infos de la commune de Sauveterre ...

Information trouvée sur le site de la commune de Sauveterre
Arrêté municipal portant obligation de tenir en laisse les chiens 
dans l'île de la Glère

LE MAIRE DE LA COMMUNE DE SAUVETERRE DE BEARN
 
Vu le Code Général des Collectivités Territoriales 
et notamment ses articles L2211-2 et suivants ;
Vu le Code Pénal et notamment l’article R622-2 ;
Vu le Code Rural et notamment ses articles L213, L211-23, L211-11 et L211-16 ;
Vu le Code de la Santé Publique et notamment son article L1311-2 ;
Vu l’Arrêté du 16 Mars 1955 relatif à l’interdiction de la divagation des chiens,
Considérant qu’il y a lieu d’assurer la sécurité publique 
et d’y interdire la présence des chiens en liberté.
 
Article 1 : Il est interdit de laisser son chien en liberté dans l’île de la Glère.
 
Article 2 Il est fait obligation aux personnes accompagnées d’un chien
de procéder immédiatement par tout moyen approprié, 
de garder son chien en laisse dans l’île de la Glère 
afin d’y respecter la sécurité et la paisibilité dans le lieu.
 
Article 3 : La non tenue de son animal en laisse fait encourir à son propriétaire 
une amende de 35€ sur la base de l’article du Code Pénal R622-2. 
Cet article stipule en effet 
« Le fait par le gardien d’un animal susceptible de présenter un danger pour les personnes de laisser divaguer cet animal est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la 2ème classe ».
 
Article 4 : Mme la Secrétaire Générale ainsi que M. le responsable des Services Techniques
 sont chargés chacun en ce qui les concerne de l’application 
du présent arrêté qui sera affiché sur les lieux et en mairie.

Un peu d'histoire basque ... aussi !!!

 "Peuple unique à la langue étonnante,
Les Basques tiennent à leur différence"


Dans le drapeau basque, 
l'Ikurrina, 
le rouge représente la Biscaye, le sang du peuple basque,
le vert, rappelle la croix verte de St André, 
évocation du chêne de Guernica, symbole de l'indépendance,
et le blanc affirme la foi en Dieu, par la croix blanche.

Bien plus que le territoire
c'est la langue
qui a déterminé les limites du territoire.


Des peuplades celtes arrivent dans la région à partir de 800 avant J.C  
et se mélangent aux autochtones.
Elle est ensuite occupée par les romains qui fondent Pampelune, 
puis soumettent les Aquitains.
Pour échapper à l'emprise des envahisseurs, 
la population locale se réfugie dans la zone montagneuse,
mais essaie en même temps de défendre la plaine, 
nécessaire à son économie pastorale de transhumance.
Sous la "Pax Romana", les Navarrais, successeurs des Vascones, 
créent autour de Pampelune un royaume destiné à organiser la résistance contre les Arabes. 
C'est néanmoins aux côtés de ces derniers
que les Basques infligent à Charlemagne, le revers de Roncevaux.
Mais l'histoire de ce royaume, qui va durer jusqu'au XVI° siècle 
est une longue succession de luttes pour établir,
puis préserver les frontières avec les puissances environnantes.
Au XVIII° siècle les provinces basques (au nord comme au sud) 
bénéficient d'un statut particulier :
respect des coutumes et des libertés, absence de servage, etc. 
C'est également au cours de ce siècle
que surgissent les prémices du nationalisme basque.

En 1790, la Constituante décide d'unir le Labourd, la Basse-Navarre, la Soule et le Béarn
en un seul département, les Basses Pyrénées, devenu aujourd'hui les Pyrénées-Atlantiques.

Le Pays Basque est une région montagneuse 
dont les sommets s'élèvent en France à un peu plus de 2000 m.
Les cols, bas, permettent une communication aisée avec la péninsule Ibérique.
Le relief accidenté et les paysages très variés, 
ainsi qu'une histoire géologique ancienne et complexe,
font du pays basque une véritable mosaïque de petites unités naturelles.
Les montagnes dénudées alternent avec des hautes collines recouvertes de forêts et de Landes,
des gorges vertigineuses, des torrents et des cascades. 
L'Adour et la Bidassoa servent de frontières au pays.

La région la plus basse et la plus occidentale du pays basque, 
le Labourd, s'ouvre sur l'océan atlantique qu'il affronte inlassablement. 
Aux sables landais succèdent ici des falaises rocheuses et déchiquetées,
taillées dans des grès calcaires, les marnes bleues ou le flysch crétacé,
côte sauvage que seuls interrompent les estuaires.
Dans ce pays vert où dominent vallons et collines, 
l'urbanisme et les aménagements touristiques gagnent de plus en plus sur la campagne, 
et les principales activités sont concentrées autour des villes.

Plus complexe du point de vue orographique et hydrographique,
la Basse-Navarre, divisée en six régions, est un pays rude essentiellement rural.

Enfin les montagnes de Soule, couvertes de hêtraies, sont occupées par l'élevage d'ovins en été.
Les vallées se consacrent à la polyculture et à l'élevage non sans difficulté.

Villes principales et Hauts Lieux du Pays Basque
Bayonne, Anglet, Biarritz, Saint jean de Luz, Hendaye, Urrugne, Ciboure, Ascain, 
Ustaritz (capitale historique) Bidart, Cambo les bains, Hasparren, Saint Palais, Mauléon, Tardets, Larrau, St Jean Pied de Port, St Etienne de Baïgorry, Ainhoa, Espelette, La Bastide Clairence, 
et tous les vestiges des chemins de St Jacques de Compostelle.

Traditions basques
Fêtes (Bayonne, Pampelune) et chants, Pelote basque, Danses et Musique, 
Gastronomie, la Force basque, Improvisations vocales, 
Pastoralisme, le béret, le makhila, le patxaran, l'espadrille, le cidre.


Enfin, le Lauburu : Croix basque, à quatre têtes, symbole solaire,
synonyme de renaissance et de force créatrice de la nature,
symbole magique que l'on retrouve au fronton de bien des sépultures,
de même nature que les croix gaëliques et celtiques,
talisman contre la magie malicieuse, apporte santé, et chance.

Le Pays basque (Euskal Herria)
s'étend sur la France (Ipharalde) et l'Espagne (Euzkadi)
Il comprend 7 provinces, les trois françaises (Labourd, Soule, et Basse-Navarre)
et les quatre espagnoles (Navarre, Alava, Biscaye, Guipuzcao)
Une des devises du Pays-Basque dans son ensemble, est d'ailleurs,

"Les sept ne font qu'un" (Zazpiak Bat)