Blog Officiel de l'Association "LES PLATANES" du Camping du Gave - Sauveterre de Béarn.
Les Infos - Les coups de cœur - Peut-être même des coups de gueule, on ne sait jamais - Le camping et son environnement, son équipe et ses résidents, les bons moments comme les plus difficiles.

Un peu d'histoire du Béarn ...

Je donne la France au Béarn ...
et non le Béarn à la France
(Henri IV)


Un peu d'histoire ...

Le Béarn a une histoire originale.
Même Jules César disait que les gens de cette région n'étaient pas des Gaulois,
dont ils n'avaient ni la langue ni les coutumes.
Le nom de Béarn provient de celui d'une cité gallo-romaine : Bénéharnum (Lescar).

Le vicomté se constitua au IX° siècle. Elle eut pour première capitale Lescar.
Puis après sa destruction par les Sarrasins, Morlaas, Orthez et Pau se succédèrent.

Gaston Phébus essaya de faire du Béarn, passé au comte de Foix au XIII° siècle, 
un état moderne et souverain.
Il refusa de prêter serment au roi de France, Philippe VI de Valois
et empêcha le Prince Noir d'annexer le Béarn à l'Aquitaine anglaise.
L'adhésion de Jeanne d'Albret à la Réforme contribua à plonger le pays dans les guerres de religion.
Son fils Henri devint roi de France et de Navarre sous le nom d'Henri IV.
Il fut le dernier comte de Béarn. 
Après sa mort, le Béarn traversa une période agitée.
Pau fut occupé militairement et le Béarn fut rattaché d'office 
au royaume de France le 20 Octobre 1620,
avec la promesse de respecter les droits octroyés par les prédécesseurs.
Il conserva son parlement, sa langue, et connut un essor économique important au XVIII° siècle.
Le 12 janvier 1790, quand l'Assemblée Nationale créa le département des Basses Pyrénées, 
le Béarn cessa d'exister.
Son essor économique fut brisé par l'occupation anglo-espagnole en 1814. 

Aujourd'hui, le Béarn développe son tourisme, grâce au thermalisme, 
aux activités spéléologiques, à la pêche au saumon,
aux eaux des Gaves propices aux canoë kayak, à sa gastronomie, et ses produits régionaux
issus de ses campagnes paisibles et riches en paysages exceptionnels.

Et un peu de Géo aussi ...

Situé entre Pays basque à l'ouest, Landes au nord et Bigorre à l'est,
le Béarn comprend les bassins du moyen Gave de Pau, du Gave d'Oloron.
Le sud du Béarn, dans la zone axiale pyrénéenne, 
porte les sommets les plus élevés de la partie occidentale de la chaîne :
Le Pic du Midi d'Ossau (2885 m) et le Pic d'Anie (2504 m).
Les deux grandes vallées d'Aspe et d'Ossau 
correspondent à d'importantes failles méridiennes dans lesquelles
l'érosion glaciaire du quaternaire a creusé de profondes gorges et de belles vallées en auge.
Elles remontent vers les cols du Somport (1631 m) et du Pourtalet (1794 m) 
seules voies d'accès vers la Navarre.

L'avant-pays offre un relief complexe de collines et de coteaux 
dont l'altitude décroit vers le nord-ouest.
Au nord, l'ensemble est aéré par de grandes vallées alluviales (gave de Pau, Gave d'Oloron)
La forte humidité des Pyrénées (plus de 3000 mm de précipitations annuelles au Pic d'Anie)
favorise le développement des forêts de chênes, châtaigniers, 
puis plus haut en altitude, hêtres et sapins à l'est .
Les précipitations neigeuses abondantes, sont très irrégulières.
De plus le manteau neigeux peut fondre très rapidement en hiver par vent de sud,
ce qui n'est pas très approprié au tourisme d'hiver.

La gastronomie prend une part très importante dans le Béarn.
C'est une tradition de bien manger et de bien vivre: 
Garbure, confits, foies gras, jambon et autres fromages pur brebis,
sont autant d'ingrédients qui font du Béarn une immense table
aux mille recettes authentiques et aux mille saveurs inoubliables.

Le Béarn est aussi une terre attachée à sa culture et à ses traditions vivantes et vivaces.

Villes principales

Pau, Orthez, Oloron Sainte Marie (porte des vallées béarnaises),
Billère, Salies de Béarn, Mourenx, Navarrenx (Ville fortifiée)
Sauveterre de Béarn (La Cité Médiévale), Morlaas, Lescar, Jurançon, Montaner.

Traditions

Gastronomie (l'art du bien manger et du bien vivre), Chasse à la Palombe,
Pêche au Saumon et à la truite, Eaux vives,
Folklore (Danse et Musique), Langue Béarnaise 
et ses "Calendretas" (écoles de langue occitane en maternelle),
la transhumance, la blonde d'Aquitaine (race bovine incontournable) (Biba la vaca !)
et toute la vie culturelle très active.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

MERCI de signer votre commentaire, c'est plus sympa !